Définition + 16 Conseils (Checklist)


Vous avez développé une app, ou vous travaillez pour un annonceur qui dispose d’une app, et vous souhaitez booster les téléchargements de cette dernière depuis l’App Store et le Google Play Store ? L’App Store Optimization ou ASO est un levier à étudier et à optimiser ! Présentation et bonnes pratiques.

Chaque jour en 2022, c’est plus de 2,07 milliards d’applications qui sont téléchargées par les mobinautes sous iOS et Android dans le monde. En moyenne, toutes les 24h, plus de 89 000 applications arrivent sur le Google Play Store et plus de 40 000 sur l’Apple App Store.

Comment pouvons-nous faire émerger une application mobile de cette masse afin de s’accaparer un pourcentage, même dérisoire, de ces 2,07 milliards de téléchargements d’applications tous stores confondus ?

L’ASO, l’app store optimization, a un rôle plus qu’intéressant à jouer pour cela !

Définition : qu’est-ce que l’App Store Optimization ?

ASO app store optimization
App Store Optimization (ASO)

Pour faire simple, l’app store optimization c’est faire du SEO sur les stores qui référencent toutes les applications mobiles pour faire en sorte qu’une application mobile ressorte sur les bons mots-clés recherchés par les internautes, principalement sur le Google Play Store et l’App Store d’Apple.

L’App Store Optimization, c’est aussi faire en sorte de placer une application le plus haut possible dans les Tops globaux et les Tops de la catégorie dans laquelle elle a été intégrée.

ASO : 3 bonnes pratiques avant de se lancer

  1. Avoir une App utile. Avant même de penser ASO et de soumettre votre application sur les Stores (si ce n’est pas déjà fait), avoir une application utile, avec une bonne expérience utilisateur et surtout sans bugs est primordial (cela parait évident, mais le ASO ne pourra pas faire de miracles si une application est pleine de bugs et inutilisable).
  2. Bien choisir sa catégorie de soumission. Au moment de la soumission d’une application, vous devez choisir une catégorie qui conditionnera la section dans laquelle les mobinautes pourront trouver votre application, posez vous les bonnes questions, étudiez la concurrence et prenez bien le temps d’étudier toutes les possibilités et leurs avantages / inconvénients avant de vous lancer (2 stratégies possibles : Leader ou Challenger).
  3. Optimiser son icone pour booster son CTR. L’icône peut jouer un rôle important dans l’optimisation du taux de clic sur l’application dans les résultats de recherche des stores, plus il sera travaillé, plus il donnera potentiellement envie à des mobinautes de le cliquer et donc de découvrir et télécharger l’application.

Checklist : 8 conseils actionnables pour optimiser le référencement organique d’une application sur les stores Apple et Google

Votre application n’est pas bien positionnée sur les stores ? Il est peut-être temps de revoir votre stratégie d’ASO (App Store Optimization ou Optimisation du Référencement des Applications).

Découvrez dans cette section une checklist des 8 meilleurs conseils à mettre en place pour améliorer le référencement organique de votre application mobile.

1. Trouvez vos mots-clés les plus populaires et concentrez-vous sur eux

L’ASO fonctionne mieux lorsque l’on se concentre sur 3 à 5 mots-clés principaux pour lesquels vous souhaitez être classé. Commencez par dresser la liste des termes liés à la fonctionnalité de votre application et, à l’aide d’un outil d’analyse de mots-clés offrant des informations sur les volumes de recherche mensuels moyens, sélectionnez ceux qui sont les plus populaires.

C’est bon à savoir : ce que vous pensez être populaire peut ne pas l’être, alors exploitez les informations et les données du Store lorsque cela est possible.

2. Comparez vous et apprenez de vos concurrents

Dans le cadre de l’identification des mots clés que vous souhaitez optimiser, veillez à examiner les applications qui sont actuellement bien classées pour ces mots clés, car ce sont celles que vous devrez battre pour améliorer votre classement.

Outre les mots-clés, les Stores utilisent les téléchargements, les évaluations et les classements pour classer les applications pour un mot-clé spécifique.

Créez une liste de référence des applications que vous voulez battre en suivant leurs téléchargements, leurs évaluations et leurs classements.

Vous pouvez consulter les classements et les évaluations en naviguant directement dans le magasin, ou utiliser un outil ASO qui offre des renseignements sur les applications pour obtenir ces chiffres.

C’est bon à savoir : une erreur fréquente lorsqu’on se lance dans l’ASO est de perdre du temps à optimiser des mots-clés qui sont hors de portée.

Si les performances de votre application ne sont pas raisonnablement proches de la référence, il est préférable de trouver des mots-clés moins concurrentiels. Lorsque vos performances s’amélioreront, vous pourrez revenir en arrière et optimiser ces mots-clés plus compétitifs.

3. Utilisez des mots-clés dans le nom de l’application

Apple et Google accordent beaucoup d’importance aux mots-clés qui apparaissent dans le nom de l’application lorsqu’ils décident du classement organique de l’application.

C’est pourquoi il est nécessaire d’inclure vos mots-clés les plus importants dans le nom de votre application.

La façon la plus courante de procéder est de faire figurer le nom de votre marque, puis une courte suite de mots comprenant les mots clés les plus importants.

C’est bon à savoir : l’endroit où vous placez vos mots clés dans le nom a également un impact sur votre classement.

Si vous le pouvez, essayez d’incorporer les mots-clés au début de votre nom.

Ce n’est pas recommandé pour les applications avec une marque très forte, parce que la marque est quelque chose que les gens recherchent et aussi pourquoi les gens téléchargent l’application.

Mais dans le cas où la marque est nouvelle, ou n’est pas très connue, essayez de permuter la position des mots-clés et de la marque. C’est aussi quelque chose que vous pouvez A/B tester.

4. Utilisez des mots-clés dans le sous-titre/la description courte de l’application

Les mots-clés utilisés dans le sous-titre (Apple) ou la description courte (Google) de l’application sont un autre élément pris en compte par les Stores pour décider du classement de votre application.

Comme il s’agit de champs courts, il est préférable de se concentrer sur les mots-clés les plus importants et de ne pas se contenter de les « bourrer » de mots, ce qui diluerait la force de vos mots-clés principaux.

5. Optimisez votre liste de mots-clés (Apple)

Cette option ne concerne que les applications destinées à l’App Store. Apple vous permet d’indiquer les mots-clés pour lesquels l’application doit être classée.

La liste est limitée à 100 caractères, alors faites de votre mieux pour utiliser chaque caractère. Utilisez des mots simples séparés par une virgule et éliminez tous les espaces. N’entrez pas de termes de recherche complets, d’espaces, ni le nom ou la catégorie de votre application.

C’est bon à savoir : ne faites pas ça : « acheter des chaussures », « acheter des baskets », « acheter des accessoires pour chaussures », « acheter des chaussures », « acheter des chaussures » mais préférez ceci : « acheter,chaussure,basket,magasin,accessoires »

6. Utilisez des mots-clés dans la description longue de votre application (Google Play)

La description longue est destinée à Google Play. Google, le roi de la recherche, lit et indexe les descriptions d’applications pour décider où classer votre application.

C’est bon à savoir : contrairement au nom et à la description courte, la description longue peut comporter jusqu’à 4 000 caractères. Tirez-en parti en utilisant tous vos mots clés, en les répétant et en les variant au moins cinq fois chacun dans la description.

7. Travaillez activement à l’augmentation de votre nombre d’avis

Le nombre de fois que votre application a été évaluée a une corrélation directe avec son classement dans les résultats de recherche.

C’est pourquoi il est très important d’augmenter activement le nombre d’évaluations en demandant à vos utilisateurs de noter votre application.

C’est bon à savoir : Apple et Google offrent tous deux des moyens de demander aux utilisateurs d’évaluer l’application. Les applications qui le font ont une meilleure évaluation et continuent d’augmenter ce chiffre chaque jour.

8. Surveillez vos performances et vos positions

Une partie très importante de l’ASO consiste à garder un œil sur ses performances et ses positions.

Que vous ne fassiez pas grand-chose pour optimiser les choses ou que vous apportiez régulièrement des modifications, il est essentiel de connaître les performances de votre application (et de vos optimisations). Votre classement dépend de nombreux facteurs, et en surveillant votre classement, vous saurez ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.

C’est bon à savoir : des outils de monitoring de positions comme Monitorank vous permettent par exemple de suivre vos positions sur le Google Play Store (en plus de suivre les positions SEO de votre site web).

Les 5 principaux facteurs qui impactent le positionnement d’une application dans les stores

Note : les facteurs de positionnement qui suivent ne sont pas classés par ordre d’importance et n’offrent qu’un échantillon de tout ce qui doit être optimisé pour bien optimiser son ASO.

Tout comme le SEO, il existe de nombreux facteurs de positionnement qui impactent plus ou moins les positions des applications dans les résultats de recherche des stores d’applications. Nous allons ici vous présenter les facteurs qui impactent le plus les résultats.

1- Le nombre de téléchargements par jour : plus votre application est téléchargée, plus cette dernière aura de chances de se retrouver dans les tops des App Store et ainsi s’offrir une visibilité organique non négligeable ! Le volume de téléchargements nécessaire pour arriver dans le top dépend fortement du pays dans lequel vous vous trouvez mais voici un aperçu de nombre (approximatif) de téléchargements nécessaires pour arriver dans les tops en France :

  • Top 5 App Store : 20 à 30 000 téléchargements / jour
  • Top 10 App Store : 10 à 15 000 téléchargements / jour
  • Top 25 App Store : 5 à 8000 téléchargements / jour
  • Top 50 App Store : 2 à 4000 téléchargements / jour

2- Le nom de l’application : si votre application contient le mot « Analytics » elle aura naturellement plus de chances de se positionner dans les résultats de recherche lorsqu’un utilisateur recherchera par exemple « Google Analytics ».

3- La note moyenne de l’application et le nombre de reviews : plus votre application est notée et bien, plus vous avez de chances qu’elle remonte dans les classements et les résultats de recherche.

4- La rétention et le niveau d’engagement avec l’application : plus les utilisateurs utilisent une application, plus cette dernière à des chances de se retrouver dans les tops d’applications.

5- La description de l’application et les mots-clés utilisés. Tout comme en SEO, la description de l’appplication a son rôle à jouer dans l’App Store Optimization. N’hésitez pas à faire une analyse de mots-clés avec Google Keyword Planner pour identifier ce qui est le plus recherché sur Google, il y a de grandes chances que cela le soit aussi dans les Stores.

Pour aller plus loin, nous vous recommandons ces très bonnes slides (encore d’actualité) de Virginie Clève :

App Store Optimization : 3 différences entre l’ASO sur l’App Store d’Apple et l’ASO sur le Google Play Store

Il y a bien entendu plus de 3 différences entre l’ASO sur le Play Store et l’ASO sur l’App Store mais voici est un petit aperçu des différences qui existent :

  • Le Google Play Store prend en compte le deep linking dans ses facteurs de positionnement alors que l’App Store d’Apple ne le prend pas en compte.
  • Google Play prend en compte le nombre de désinstallation comme critère de classement alors que l’App Store ne le prend pas en compte.
  • L’App Store d’Apple permet d’ajouter des mots-clés pour définir votre application (comme la balise keywords en référencement naturel) et c’est un facteur de positionnement très important pour Apple, le Play Store de Google ne le permet pas.

Quelques questions fréquentes sur l’ASO :

App store search optimization vs ASO marketing : quelles différences ?

Les deux termes signifient la même chose. Le référencement d’une application mobile sur les stores pour qu’elle se positionne de manière organique sur les résultats de recherche des stores d’applis mobiles peut se définir par l’ »ASO », l’ASO marketing, le « référencement d’application mobile » ou encore « l’app store search optimization ».

ASO : combien cela coûte ?

Le prix d’une prestation d’ASO sera très variable d’un prestataire à un autre. Comparé à un freelance spécialisé, les agences factureront dans tous les cas toujours plus cher, à travail équivalent.

Un autre critère qui influence le tarif de manière non négligeable sera le niveau de concurrence de la niche dans laquelle votre application évolue. Plus elle sera concurrentielle, plus ce sera cher, et inversement.

Enfin, le tarif ne sera également pas le même si vous n’avez jamais travaillé le référencement de votre application (comparé à une application disposant déjà d’un historique).

En moyenne, il faut compter entre 800 et 5000 euros par mois pour s’offrir les services d’un consultant ASO. Ce tarif incluera à la fois la phase d’audit initiale, l’accompagnement mensuel et le reporting sur le travail effectué. Un consultant junior sera dans la fourchette basse entre 800 et 1500 euros par mois quand un consultant expérimenté ou une agence proposera davantage des tarifs entre 1500 et 5000 euros par mois.

Avant de choisir votre prestataire, assurez-vous que ce dernier vous propose un pré-audit gratuit. S’il ne le fait pas, passez votre chemin, c’est qu’il n’est pas suffisament sérieux.

Quels outils pour optimiser et suivre son App Store Optimization ?

Tout comme en SEO, il existe de nombreux outils pour vous accompagner dans le ASO. Parmi la multitude de tools sur le marché, en voici une sélection de quelques-uns très utiles selon nous :

  • Monitorank : pour suivre ses positions sur le Google Play Store.
  • App Annie : pour se créer un tableau de bord gratuitement et suivre les performances des concurrents.
  • AppRadar : l’outil vous permet, entre autres, de suivre votre positionnement, celui des concurrents et d’optimiser le process de mise à jour de l’App avec iTunes et le Google Play Store.
  • MobileAction : vous pouvez suivre la concurrence et tracker vos positionnements sur certains mots-clés.
  • SensorTower : l’outil vous propose les mots-clés à cibler en fonction des tendances de recherches.

Pourquoi faire du ASO ? (Infographie)

pourquoi faire du ASO infographie
Infographie sur pourquoi faire du ASO

Comment se faire accompagner par des professionnels de l’ASO ? 3 options.

Pour de nombreuses raisons, vous pouvez avoir envie d’externaliser ou d’internaliser l’ASO. Pour la partie externalisation, différentes options sont disponibles, soit :

  • vous recherchez une agence spécialisée en ASO (il n’y en a pas beaucoup),
  • vous partez sur une agence SEO proposant ce type de services et qui sait de quoi elle parle (il n’y en a pas beaucoup aussi),
  • vous trouvez un expert freelance en App Store Optimization (Google est votre ami mais ils ne courrent pas les rues également).

Parmi les nombreuses agences sur le marché, certaines agences SEO, disposent d’une offre dédiée à l’App Store Optimization (pour les applications iOS et Android) et la plupart d’entre elles vous proposeront des pré-audit gratuits, cela ne vous coutera donc pas grand-chose d’étudier cette option.

Si vous souhaitez plutôt passer par un freelance, une simple recherche sur « consultant app store optimization » dans votre moteur de recherche préféré vous aidera à trouver potentiellement votre futur prestataire.

Enfin, si vous envisagez d’investir dans l’ASO sur le long terme et que vous disposez d’un budget suffisant, nous vous recommandons vivement d’engager, si ce n’est pas déjà fait, un référenceur SEO qui a déjà travaillé sur de l’ASO ou encore mieux, un spécialiste de l’app store optimization !



منبع