Faire Du Référencement Gratuit Sur Google : 8 Méthodes Faciles


Positionner son site web est très important pour devenir visible sur le web. Les avantages du référencement naturel ne sont plus à montrer. En plus de cela, il est techniquement possible de référencer gratuitement son site web dans Google. Quelles sont les astuces à suivre pour référencer son site sur Google sans dépenser d’argent ? Comment optimiser le référencement naturel (SEO) de manière gratuite ? Peut-on se référencer sur Google sans avoir de site web ?

Le SEO : est-ce gratuit ou payant ?

Dans un premier temps, il peut être intéressant de s’interroger sur la réelle gratuité du référencement dans le moteur de recherche de Google.

Être référencé sur Google n’est, à proprement parlé, pas payant. Cela signifie que vous ne devez pas payer pour apparaître dans les résultats de recherche.

Bien entendu, il faudra tout de même compter les frais de fonctionnement du site web. Si votre site web n’est pas hébergé, il ne pourra pas être affiché sur Google.

Sinon, ce qui peut éventuellement coûter de l’argent, c’est l’optimisation pour les moteurs de recherche (le SEO). Ce sont toutes les optimisations qui ont pour but de placer les pages de votre site web plus haut dans les résultats de recherche, afin d’obtenir plus de trafic et donc plus de ventes par la suite.

Exemple de référencement en première position
Exemple de référencement en première position

Ces optimisations ne sont pas forcément payantes. Mais, si vous n’investissez pas, il faudra être prêt à y passer beaucoup de temps. Sinon, vous pouvez payer pour des articles sponsorisés ou de l’achat de liens par exemple pur booster la présence de votre site dans les SERP (Search Engine Result Page).

Enfin, si vous souhaitez vous placer immédiatement tout en haut des résultats de recherche, vous pouvez aussi passer par le SEA. Il s’agit des annonces sponsorisées que l’on voit au-dessus des résultats organiques (naturels). Vous payez pour cette présence : chaque clic vous sera facturé. Dès que vous arrêtez de payer, vous n’êtes plus présent dans les SERP avec cette méthode.

Comment référencer son site web sur Google gratuitement ? 8 méthodes pour y arriver facilement

1 – Autoriser Google à référencer votre site

La première étape peut paraître assez évidente mais pour que Google prenne en compte votre site web et le fasse apparaître dans les résultats de recherche des internautes, il faut que vous l’autorisiez à le faire.

Ce n’est pas lui qui vient vous demander votre avis, c’est plutôt vous qui devez l’avertir que vous êtes d’accord. Pour cela, vous devez commencer par vérifier le fichier robots.txt. C’est lui qui a le pouvoir de dire aux robots d’indexation si vous souhaitez ou non vous faire indexer. Si vous êtes sur un site WordPress, nous vous conseillons d’utiliser un plugin comme Yoast pour gérer ce petit fichier.

2 – Définir le sitemap du site web

Ensuite, pour être vraiment 100 % sûr que Google a bien exploré votre site, il va falloir vous inscrire à Google Search Console. C’est l’outil de référence pour analyser et gérer sa présence dans les résultats de recherche, Discover et News. Une fois votre site connecté à Search Console, vous allez pouvoir gérer le Sitemap.

Vous trouverez un onglet dédié à cela sur le menu de gauche. Vous allez ainsi pouvoir vérifier que Google lit bien votre Sitemap, c’est-à-dire le fichier qui indique l’arborescence de votre site, pour faciliter sa lecture au robot d’indexation.

Envoyer son sitemap à Google pour un référencement gratuit
Envoyer son sitemap à Google pour un référencement gratuit

Encore une fois, notre conseil est d’utiliser des outils comme Yoast pour les créer facilement sur les sites WordPress. Sinon, nous vous invitons à faire quelques recherches sur la création manuelle d’un Sitemap.

Lors de l’envoi du sitemap, Google inspectera normalement toutes les URL indiquées. Sinon, si vous avez seulement quelques URL à envoyer pour l’indexation, vous pouvez le faire directement depuis l’outil d’inspection d’URL dans Search Console (menu de gauche, tout en haut). Vous rentrez l’URL de la page en question et si Google vous indique qu’elle n’est pas indexée, vous pouvez demander son indexation.

Un autre conseil si vous voulez que l’indexation de vos pages (et donc le référencement) de vos pages s’effectue sans problème : pensez à votre maillage interne. Il s’agit des liens qu’il y a entre toutes vos pages. Une page qui ne reçoit pas de lien de la part d’autres pages de votre site ne sera pas lu par le googlebot et elle ne sera pas présente dans le moteur de recherche.

3 – Ne pas utiliser de techniques contraires au règlement de Google

Si vous ne voulez pas que Google retire votre site de ces résultats de recherche, il vaudrait mieux respecter les règles qu’il impose. En effet, il peut être tentant d’appliquer des méthodes peu scrupuleuses pour améliorer son référencement.

On appelle cela le « black hat SEO ». Ce sont des astuces qui ont pour objectif de tromper et de manipuler l’algorithme de Google et donc les résultats de recherche.

Bien entendu, si vous essayez de manipuler Google, il vous pénalisera. De plus, pour être tout à fait honnête, la majeure partie de ces méthodes ne vont pas dans le sens de l’expérience utilisateur, donc vos internautes n’auront pas autant d’engagement.

Souvent, le black hat est utilisé pour créer des sites web secondaires qui ont pour objectif de booster les sites propres.

Voyons quelques techniques que Google ne tolère pas (ou plus) dans ses règles d’utilisation :

  • Le contenu dupliqué : il s’agit probablement de la technique black hat la plus répandue. Si vous copiez le contenu de quelqu’un et que Google le remarque, vous serez pénalisé.
  • Le bourrage de mots clés (keyword stuffing) : c’est une méthode qui était beaucoup utilisée avant. Elle correspond à répéter de nombreuses fois le mot clé ciblé dans une page. L’algorithme sait depuis plus de 10 ans reconnaitre ce comportement et il est impossible qu’il le laisse passer.
  • Le cloaking : le but est ici de mentir au moteur de recherche en lui proposant (à son robot d’analyse) une page différente de celle que les internautes auront en cliquant. Vous en présentez une très optimisée SEO pour le Googlebot et une très optimisée expérience utilisateur pour l’internaute. Google est plutôt sévère avec cela.
  • Le negative SEO : dupliquer les pages de quelqu’un d’autre pour le pénaliser, créer des mauvais backlinks en direction d’un site, rédiger de faux avis négatifs, etc… toutes ces méthodes font parties du Negative SEO. L’objectif est de pénaliser le référencement d’un concurrent.
  • La création de liens automatisée (spam de commentaires et autres).
  • Les redirections masquées.
  • Hacker un site pour détourner son référencement.
  • Faire du content spinning sur des pages satellites.
  • Le contenu généré automatiquement.
  • Une utilisation abusive des Snippets.

Vous risquez 2 types de pénalités, qui peuvent retirer votre référencement de Google. Il y a les pénalités de l’algorithme, qui détecte et pénalise automatiquement, et les pénalités manuelles de la part de l’équipe de Google.

Si vous recevez des pénalités de position ou carrément une désindexation, votre trafic va grandement baisser, et votre chiffre d’affaires risque également de sombrer avec.

4 – Optimiser le contenu de son site web

Avoir un site référencé, c’est bien, mais avoir un site optimisé pour le référencement, c’est encore mieux.

Ce n’est pas parce que votre site est référencé qu’il est visible. Pour optimiser sa visibilité et donc le trafic potentiel qu’il va drainer, il existe de nombreuses actions à mettre en place.

Les premières optimisations à faire concernent le contenu. Il va falloir du contenu en quantité dans un premier temps, puis en qualité.

Créer des contenus à propos de votre domaine d’expertise est l’occasion de renforcer votre présence dans les résultats de recherche. En effet, cela va vous permettre de vous placer sur un maximum de requêtes différentes.

Ensuite, pour ce qui est de la qualité, il y a plein de petites optimisations à faire sur le contenu. Le critère le plus important concerne la balise « Title » de la page. Elle doit contenir le mot clé cible et faire moins de 60 caractères. Il s’agit du titre que l’on voit dans les résultats de recherche. À ce sujet, vous pouvez aussi écrire la méta-description des pages (ce qui est sous le titre dans le SERP). Cela n’a pas d’impact SEO, mais cela influe sur le taux de clic.

Exemple d'optimisations de référencement gratuites
Exemple d’optimisations de référencement gratuites

L’idéal serait aussi d’optimiser le balisage Hn (niveaux de titres) des pages en facilitant la lecture de Google et en variant les synonymes du mot clé, les images (moins de 100 ko avec balise Alt), le nombre de mots (suffisant pour répondre à la requête), etc…

5 – Travailler la popularité / l’autorité

Le contenu n’est pas le seul aspect à optimiser. En effet, le second pilier concerne la popularité / notoriété de votre site web.

Pour Google, un site populaire est un site qui est recommandé par les autres utilisateurs. Autrement dit, il va juger le nombre de liens qui pointent vers votre site. Si beaucoup de gens le cite, alors il lui accordera plus de confiance et donc un meilleur référencement.

Il n’y a pas que la quantité de lien qui compte sur ce pilier du SEO. La qualité est en réalité encore plus importante. Un lien d’un site qui n’a aucun rapport avec le vôtre n’aura que peu d’impact.

L’ancre du lien a également un rôle à jouer. Si le texte sur lequel le lien vers votre site se situe est optimisé avec un de vos mots-clés, c’est encore mieux. Il ne faut pas que toutes les ancres soient « parfaites », sinon Google juge cela comme de la suroptimisation, qui n’est pas naturelle.

Exemple d'une analyse de backlinks et de ses ancres de liens
Exemple d’une analyse de backlinks et de ses ancres de liens

La réalité est qu’il est très difficile d’améliorer sa popularité en référencement naturel sans investir. En effet, si vous attendez que des gens fassent des liens vers votre site, c’est peine perdue. La meilleure manière est d’acheter des liens sur des plateformes spécialisées ou alors d’acheter des articles sponsorisés par exemple. Sinon, vous créez du contenu qui présente tellement de valeur ajoutée que les gens le citent en masse, mais c’est très difficile et on ne peut pas miser là-dessus.

6 – Proposer un site propre en termes de technique

Enfin, le troisième pilier sur lequel se base le référencement naturel est la technique. Il s’agit là généralement d’optimisations de référencement gratuites, mais qui nécessitent des connaissances.

7 – S’armer des bons outils pour gérer son référencement naturel

Si vous souhaitez gérer votre référencement d’une main de fer, il faut vous équiper des bons outils. Il n’y a pas forcément besoin de dépenser de l’argent pour bien s’occuper de sa présence dans les SERP.

Analyser sa présence dans les résultats de recherche

L’outil le plus important quand on débute est Google Search Console. On l’a vu plus haut qu’il était utile dans un premier temps pour voir si Google nous référençait ou non dans ces résultats de recherche.

Aperçu de Search Console : l'outil pour analyser son référencement gratuitement
Aperçu de Search Console : l’outil pour analyser son référencement gratuitement

Si vous souhaitez analyser vos chiffres dans une optique d’optimisation, Search Console vous le permet. Vous allez pouvoir étudier les performances (nombre de clics, nombre d’impressions, taux de clic et position moyenne) de vos pages, selon les requêtes, les pages, les pays ou les appareils. Il ne se limite pas aux résultats de recherche classiques puisqu’on retrouve aussi les statistiques pour Google Discover et Google Actualités.

Dans l’onglet « Index », vous allez aussi trouver des fonctionnalités qui vont vous aider à voir si le référencement de votre site fonctionne ou s’il y a des problèmes d’indexation.

Les plateformes SEO pour améliorer votre positionnement

Constater et analyser les performances et les problèmes est important mais l’optimisation l’est également. Il va être un peu plus difficile de trouver de bons outils gratuits pour optimiser son SEO.

Pour la recherche de mots-clés (sur lesquelles positionner vos pages), vous pouvez utiliser la plateforme gratuite offerte par Google. En effet, il vous suffit de créer un compte sur Google Ads et de vous rendre sur le planificateur de mots clés. Les chiffres comme le nombre de recherches mensuelles ne sont donnés que sous forme de fourchette mais c’est un bon début.

Sinon, vous pouvez essayer des extensions pour Chrome gratuites qui vont vous donner des indications sémantiques intéressantes comme celle de Surfer SEO par exemple.

8 – Mettre en place sa fiche d’établissement Google My Business

Pour se référencer sur Google gratuitement, vous pouvez aussi envisager de créer votre fiche Google My Business. Ce sont ces fameuses pages que l’on peut trouver sur Google Maps et dans les résultats de recherche qui nous donnent toutes les informations sur une entreprise.

Ces fiches d’établissement sont particulièrement pertinentes si vous avez un point de vente local ou si vous êtes implanté dans une zone géographique bien précise.

Google My Business : un moyen de se référencer gratuitement
Google My Business : un moyen de se référencer gratuitement

La création de cette fiche est très simple, gratuite et elle va venir compléter votre site web en vous plaçant notamment sur Google Maps. C’est l’occasion de donner un ancrage crédible à votre marque aux yeux des internautes.

C’est aussi un moyen de booster son référencement local. Admettons que vous soyez un artisan qui fabrique des meubles sur-mesure, lorsque quelqu’un va chercher « meubles sur-mesure ‘votre localisation’ « , il pourra tomber sur votre fiche et donc votre site web (les 2 sont liés).

Comment être référencé sur Google sans site internet ?

Il n’est pas évident de se référencer dans les résultats de recherche de Google sans posséder de site web.

Néanmoins, quelques possibilités s’offrent à vous. Tout d’abord, si vous vendez en local, vous pourrez créer un fiche Google My Business même si vous n’avez pas de site internet. Google préfère celles qui sont liées à un site mais tant pis.

Sinon, vous pouvez espérer que vos profils de réseaux sociaux se positionnent dans les résultats de recherche. C’est possible mais cela ne concernera que votre nom de marque donc ce n’est pas pertinent.

Quand on voit à quel point s’est ouvert la création de site web aujourd’hui, ce serait dommage de s’en passer. Il existe des solutions très simples à prendre en main et très guidées pour créer des sites web. WordPress est simple mais il y a encore plus simple avec des outils comme Webflow, Wix, Squarespace ou Shopify pour les boutiques en ligne. Pour un petit site, le prix n’est pas excessif et vous pouvez le faire vous-même alors pourquoi s’en passer. C’est une réelle opportunité de créer une vitrine en ligne.

Vous connaissez maintenant les méthodes à mettre en place pour référencer un site web gratuitement sur Google. En effet, on a les moyens de presque tout faire gratuitement, même si cela prend plus de temps. Quoi qu’il en soit, il faut juste prendre le temps de s’informer et ne pas avoir peur de tester. Si vous avez réussi à référencer votre site web sur Google sans débourser 1 euro, n’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires.





منبع