IA, Emploi, Santé Mentale des Hommes et Avenir de l’Humanité, un Combo Gagnant / Perdant ? (+ L’avis d’une IA)


Chaque année, mois et semaine qui passe, l’IA prend, peu à peu, une place de plus en plus importante dans nos vies professionnelles (tout comme dans nos vies personnelles). Que l’on s’en rende compte, ou non. Dans un récent rapport datant de Mars 2021, la CIA s’est prêtée au « jeu » de « tenter » de « prédire » l’avenir de l’humanité, d’ici 2040. Si l’objectif de cet article n’est pas de résumer le document PDF de 156 pages librement accessible en ligne ici, une section de ce rapport m’a particulièrement intéressé (et alerté), et c’est celle qui nous concerne tous, à plus ou moins court terme, que nous travaillions, ou non, dans le Numérique : la section sur l’IA (Intelligence Artificielle). Voici un court résumé (réalisé par une IA) des prédictions de la CIA en matière d’IA pour 2040 (et des impacts à prévoir sur l’emploi, et l’Homme, au sens large). En fin d’article, je vous partagerai ma vision, très personnelle, sur tout ça. J’ai également, volontairement, intégrer du contenu généré par une IA dans cet article pour vous donner un aperçu de l’état (actue) sa pertinence (en 2022, donc…).

PS : N’hésitez pas à réagir à cet article dans les commentaires et sur les réseaux sociaux.

Disclaimer : cet article, partiellement rédigé par une IA, risque de vous retourner le cerveau. Vous serez prévenus.

Global Trends 2040 CIA
Global Trends 2040 CIA

Rapport « Global Trends 2040 : A More Contested World » par la CIA, qu’est-ce que c’est ?

La version 2021 du global Trends 2040 est la 7e édition du rapport Global Trends du National Intelligence Council (CIA).

Publié tous les quatre ans depuis 1997, Global Trends évalue les principales tendances et incertitudes qui façonneront l’environnement stratégique des Etats-Unis (et du monde) au cours des années à venir (deux prochaines décennies).

Les Tendances mondiales sont conçues pour fournir un cadre analytique aux décideurs politiques au début de chaque administration, alors qu’ils élaborent la stratégie de sécurité nationale et le plan d’action.

Les tendances mondiales sont conçues pour fournir un cadre analytique aux décideurs politiques au début de chaque administration, alors qu’ils élaborent une stratégie de sécurité nationale et naviguent dans un avenir incertain.

Le but n’est pas d’offrir une prédiction spécifique du monde en 2040 ; l’intention de la CIA est plutôt d’aider les décideurs et les citoyens à voir ce qui pourrait se passer (et les aider à voir ce qui se trouve au-delà de l’horizon et à se préparer à toute une série de futurs possibles).

Chaque édition de Global Trends est unique.

De nombreuses étapes sont nécessaires à l’élaboration d’une nouvelle version :

  • L’examen et l’évaluation des éditions précédentes et des leçons apprises ;
  • Recherche et découverte impliquant de larges consultations ;
  • La collecte de données ;
  • Des recherches ciblées ;
  • La synthèse, la description et la rédaction des découvertes ;
  • La sollicitation de commentaires internes et externes pour réviser et affiner l’analyse.

Pour en savoir plus sur les rapports Global Trends, nous vous invitons à lire cette introduction du PDF, traduite de l’anglais au français par l’IA (et légèrement adaptée) :

« Un élément central du projet a été nos conversations avec le monde extérieur à nos portes de sécurité. Nous avons grandement bénéficié de conversations permanentes avec d’éminents universitaires et chercheurs dans un large éventail de disciplines, ce qui a permis d’ancrer notre étude dans les théories et les données les plus récentes. Nous avons également élargi nos contacts pour entendre des points de vue différents, allant d’élèves du secondaire à Washington DC, à des organisations de la société civile en Afrique, à des chefs d’entreprise en Asie, à des praticiens de la prospective en Europe et en Asie, à des groupes environnementaux en Amérique du Sud. Ces discussions nous ont apporté de nouvelles idées et expertises, ont remis en question nos hypothèses et nous ont aidés à identifier et à comprendre nos préjugés et nos points aveugles.

L’un des principaux défis d’un projet de cette ampleur est d’organiser toutes les analyses en un récit cohérent, intégré et tourné vers l’avenir. Nous avons construit ce rapport autour de deux principes d’organisation centraux : l’identification et l’évaluation des grandes forces qui façonnent le futur environnement stratégique.

Sur la base de ces principes d’organisation, nous avons construit l’analyse en trois sections générales. Premièrement, nous explorons les forces structurelles dans quatre domaines essentiels : démographie, environnement, économie, et la technologie.

Nous avons choisi ces domaines parce qu’ils sont fondamentaux pour façonner les dynamiques futures, qu’ils ont une portée relativement universelle et que nous pouvons proposer des projections avec un degré de confiance raisonnable sur la base des données et des preuves disponibles.

La deuxième section examine comment ces forces structurelles interagissent et se croisent avec d’autres facteurs pour affecter les dynamiques émergentes à trois niveaux d’analyse : les individus et la société, les États et le système international.

La deuxième section examine comment ces forces structurelles interagissent et se croisent avec d’autres facteurs pour affecter les dynamiques émergentes à trois niveaux d’analyse : les individus et la société, les États et le système international.

L’analyse de cette section comporte un degré d’incertitude plus élevé en raison de la variabilité des choix humains qui seront faits.

Nous nous attachons à identifier et à décrire les principales dynamiques émergentes à chaque niveau, y compris ce qui les motive et comment elles pourraient évoluer dans le temps.

Enfin, la troisième section identifie plusieurs incertitudes clés et les utilisent pour créer cinq scénarios d’avenir pour le monde en 2040.

Ces scénarios n’ont pas vocation à être des prédictions, mais à élargir le champ des possibilités, en explorant diverses combinaisons de la façon dont les forces structurelles, les facteurs de risque et les facteurs de risque peuvent évoluer.

Lorsqu’on explore l’avenir à long terme, un autre défi consiste à choisir les questions à couvrir et à mettre en évidence, et celles à laisser de côté.

Nous nous sommes concentrés sur les tendances globales à long terme qui sont susceptibles de façonner les communautés, les États et le système international pendant des décennies et de les présenter dans un contexte plus large.

Par conséquent, les questions et les crises à court terme sont moins abordées.

Nous proposons cette analyse avec humilité, sachant que l’avenir se déroulera invariablement d’une manière que nous n’avons pas prévue. Bien que Global Trends soit nécessairement plus spéculatif que la plupart des évaluations du renseignement, nous nous appuyons sur les principes fondamentaux de notre métier d’analyste :

  • Nous construisons des arguments fondés sur des données et assortis de réserves appropriées ;
  • Nous montrons notre travail et expliquons ce que nous savons et ce que nous ne savons pas ;
  • Nous envisageons d’autres hypothèses et la possibilité de nous tromper ;
  • Nous ne défendons pas de positions ou de préférences politiques.

Global Trends reflète le point de vue du National Intelligence Council sur ces tendances futures ; il ne représente pas le point de vue officiel et coordonné de la US Intelligence Community ni de la politique américaine.

Nous sommes fiers de publier ce rapport pour que le public du monde entier puisse le lire et l’étudier. Nous espérons qu’il constituera une ressource utile et qu’il suscitera une conversation sur notre avenir collectif.

Enfin, nous tenons à exprimer notre gratitude à nos collègues du National Intelligence Council et de la communauté du renseignement au sens large qui ont participé à ce voyage pour comprendre notre monde, explorer l’avenir et rédiger ce rapport.

The Strategic Futures Group National Intelligence Council
Mars 2021

« L’intelligence ne prétend pas à l’infaillibilité de ses prophéties. L’intelligence soutient simplement que la réponse qu’elle donne est l’estimation la plus profonde, la plus objective et la plus réfléchie. »

Sherman Kent

C’est par cette citation de Sherman Kent, que le PDF Global Trends 2040 de la CIA commence…

Le ton est donné.

Ce rapport public et accessible de tous, gratuitement, ne se veut pas être une prédiction infaillible du futur, seulement la présentation d’hypothèses probables de ce à quoi pourrait ressembler le monde en 2040, selon la CIA, l’une des meilleures agences de renseignement, si ce n’est la meilleure, et plus puissante du monde.

Et si on demandait à l’IA de nous dire ce qu’est le rapport Global Trends 2040 de la CIA ? (Et de nous synthétiser les principaux éléments clés à retenir de ce dernier)

Voici les réponses (brutes et sans modifications) d’une IA quand on lui demande de nous expliquer ce qu’est le rapport Global Trends 2040 de la CIA et de nous synthétiser les principaux éléments à retenir à son sujet :

Je tiens à préciser que tous les textes entre guillemets n’ont absolument pas été retouchés par mes soins, l’IA a été totalement « libre » d’écrire une réponse synthétique à une question posée (par mes soins) :

(Les réponses formulées par l’IA dans cet article sont à prendre avec du recul, car elles n’ont pas été fact-checkées en bon et du forme !)

« Le rapport « Global Trends 2040 : A More Contested World » (Tendances mondiales 2040 : un monde plus contesté), publié par la CIA en 2021, traite du potentiel d’accroissement de la concurrence et des conflits entre les nations dans les années à venir. Le rapport met en évidence un certain nombre de tendances qui pourraient contribuer à cette dynamique, notamment la montée de nouvelles puissances, la diffusion de nouvelles technologies et l’impact du changement démographique. Le rapport examine également un certain nombre de moyens par lesquels les nations pourraient réagir à ces tendances, notamment en collaborant pour relever des défis communs ou en poursuivant leurs propres intérêts de manière plus agressive. »

IA

« La CIA a annoncé que l’intelligence artificielle aura un impact majeur sur le monde en 2040. Ils prédisent que l’IA sera utilisée pour créer de nouvelles armes, améliorer la surveillance et la collecte de renseignements, et augmenter l’efficacité des opérations militaires. Ils pensent également que l’IA sera utilisée pour créer de nouvelles formes d’oppression et de contrôle politique. »

IA

« Le rapport « Global Trends 2040 : A More Contested World » publié par la CIA en 2021 décrit les impacts potentiels de l’intelligence artificielle sur l’humanité. Le rapport indique que l’intelligence artificielle aura un impact profond sur les sociétés humaines et l’économie. Le rapport indique également que l’intelligence artificielle augmentera probablement les inégalités et les troubles sociaux. »

IA

« Le rapport de la CIA intitulé « Global Trends 2040 : A More Contested World » (Tendances mondiales 2040 : un monde plus contesté) met en évidence les répercussions potentielles de l’intelligence artificielle sur la santé mentale humaine. Le rapport indique qu’à mesure que l’intelligence artificielle devient plus avancée, elle pourrait être utilisée pour influencer et manipuler le comportement humain. Cela pourrait entraîner une augmentation des niveaux d’anxiété et de stress, ainsi qu’un risque accru de troubles mentaux tels que la dépression et la schizophrénie. »

IA

« Le rapport « Global Trends 2040 : A More Contested World » de la CIA prévoit que l’intelligence artificielle (IA) aura un impact profond sur l’emploi dans le monde. Le rapport indique que l’IA provoquera un changement dans l’économie mondiale, les emplois se déplaçant des pays développés vers les pays en développement. Cela entraînera une hausse du chômage dans les pays développés et une augmentation des inégalités. Le rapport prévoit également que l’IA perturbera les modèles commerciaux traditionnels et entraînera l’émergence de nouvelles industries. »

IA

« Le rapport brosse le tableau d’un monde plus contesté dans lequel les États-Unis seront confrontés aux défis de puissances révisionnistes comme la Chine et la Russie. Il souligne également la montée en puissance d’acteurs non étatiques comme les groupes terroristes et les cybercriminels. »

IA

PS : pour obtenir ce type de résultats, la « clé » réside dans l’utilisation de prompts / commandes très précises sur les réponses attendues…

Vous souhaitez vérifier la véracité des informations partagées dans cet article et les réponses formulées automatiquement en quelques secondes par cette IA ?

Je vous invite vivement à lire le PDF de 156 pages de la CIA…

Vous serez surement bluffés (ou pas ?).

Et vous comprendrez surement à quel point l’IA va selon moi progressivement transformer nos vies dans les années à venir…

(Et que cela n’attendra pas 2040).

Mon avis (très personnel) sur l’IA et les changements à venir, d’ici 2040

En toute honnêteté et transparence, je n’avais pas lu le rapport complet de la CIA avant de générer, grâce à une IA utilisée par certains consultants SEO et marketeurs pour générer automatiquement du contenu, ces réponses à mes principales questions concernant ce rapport de 156 pages mis en ligne gratuitement et publiquement par la CIA…

La révolution de l’IA est clairement déjà en marche, et ce, depuis plusieurs décennies déjà…

L’inventeur original de l’intelligence artificielle est Alan Turing.

Mathématicien et informaticien, il a mis au point le test de Turing en 1968, qui permet de tester la capacité d’une machine à présenter un comportement intelligent.

Étudiée et développée à l’ombre du grand public depuis les années 70, l’IA (intelligence artificielle), ne cesse d’être intégrée de plus en plus visiblement dans notre quotidien professionnel comme personnel, que l’on s’en aperçoive, ou non…

À mesure que les Hommes arrivent à alimenter leurs algorithmes de machine learning avec toujours plus de données qualitatives, et datasets qualitatifs, la puissance de l’IA ne cessera donc d’être décuplée, et ce, année après année…

IA et Emploi : allons-nous tous, à terme, perdre nos emplois ? (Avis personnel)

Oui, et non.

Comme toujours, ce seront les personnes les moins « qualifiées » qui pâtiront le plus de cette nouvelle révolution technologique qu’est l’IA (on ne parle ici pas de robotique, mais bien, d’Intelligence Artificielle (qui peut outefois être intégrée dans la robotique…)).

L’IA est-elle un danger pour l’Homme et l’Humanité (au sens large) ?

Quand l’IA sera capable (si ce n’est pas déjà le cas ?), en totale autonomie et en quelques secondes, de réaliser, sans avoir à attendre de directives humaines, des tâches de manière plus qualitative que les humains les plus intelligents et compétents de ce monde, nous aurons alors trois issues possibles, selon moi :

  • Voir l’IA comme une alliée et nous laisser « porter » par la révolution technologique de l’IA (surement la plus importante / impactante que l’humanité ait connue jusqu’à ce jour) : et l’aider à devenir toujours meilleure pour nous aider, de notre côté, à gagner en confort de vie (ex : ne plus travailler comme nous le faisons aujourd’hui mais davantage profiter de notre temps qui nous est si précieux, car, limité / compté…) ;
  • Voir l’IA comme une « ennemie » de l’humanité et la « brider » : et dans ce cas, la réguler à outrance, la brider, empêcher son développement par X ou Y moyens, … pour se « protéger », au risque de limiter notre développement ;
  • Ne rien faire : ce que l’on fait, à mon sens actuellement, trop, et qui, est, très dangereux, encore une fois, selon moi…
  • Vous avez un autre avis ? Direction les commentaires ouverts en bas de l’article ;).

Le cerveau humain restera donc toujours la « clé » de l’utilisation saine (ou malsaine, malheureusement) d’une IA, tant que des gardes-fous puissants ne seront pas mis en place, à la source.

Selon moi, le « danger » d’une IA ne réside ainsi pas tant dans l’IA en elle-même, mais dans la dangerosité de son concepteur et/ou utilisateur Humain…

De ce fait, selon moi, la mise à disposition de technologies « surpuissantes » de ce type devrait impérativement être régulé le plus rapidement possible (avec de très lourdes sanctions financières à la clé en cas de mauvaise utilisation, par exemple)…

Quand bien même cela venait à être mis en place, est-ce que tout ça sera suffisant face à des IA toujours plus autonomes, intelligentes et « conscientes » (ex : celle de Google) ?

Pas sûr, quand on voit ce qui se passe dans le monde actuellement, malgré des sanctions financières, en apparence, très lourdes…

Existe-t-il d’autres solutions ?

Des IA « bienveillantes gardes-fous » imposées dans le code source OpenSource de n’importe quel IA pourraient, par exemple, être envisagées et développées le plus rapidement possible pour éviter l’utilisation négative et nocive d’autres Intelligences Artificielles… Mais ce n’est que mon avis…

Pour aller plus loin :

Comment pouvons-nous empêcher l’IA de nuire à l’humanité ? Voici les réponses (bluffantes) d’une IA…

« Il existe un certain nombre de moyens d’empêcher l’IA de nuire à l’humanité. L’une d’elles consiste à s’assurer que l’IA est conçue et construite dans un souci de sécurité dès le départ. Une autre façon est de s’assurer que l’IA est supervisée par des humains qui peuvent intervenir si nécessaire. En outre, il est important que les systèmes d’IA soient transparents et explicables afin que nous puissions comprendre comment ils prennent leurs décisions. Enfin, il est essentiel de veiller à ce que chacun ait son mot à dire sur le développement de l’IA et son impact sur la société. »

IA

« Il existe plusieurs façons d’empêcher l’utilisation de l’IA à des fins malveillantes. L’une d’elles consiste à s’assurer que l’IA est développée et utilisée de manière responsable, en mettant en place des directives et des réglementations claires. Une autre façon est de garder les systèmes d’IA ouverts et transparents, afin que nous puissions comprendre comment ils fonctionnent et identifier tout risque potentiel. Enfin, nous devons sensibiliser les gens à l’utilisation responsable de l’IA et veiller à ce que ceux qui développent et utilisent les systèmes d’IA soient tenus responsables de leurs actes. »

IA

« Il n’y a pas de solution miracle pour sécuriser l’utilisation de l’intelligence artificielle (IA), mais il existe un certain nombre de bonnes pratiques que les organisations peuvent adopter pour aider à atténuer les risques. Il s’agit notamment d’établir un cadre de gouvernance de l’IA, de mettre en œuvre des contrôles de sécurité pendant le processus de développement et de surveiller les systèmes d’IA pour détecter les comportements anormaux.

Les organisations devraient également envisager d’investir dans la recherche sur la sécurité de l’IA afin de mieux comprendre les risques associés à cette technologie et la manière de les atténuer. »

IA

L’intelligence artificielle, telle que nous la connaissons aujourd’hui, va-t-elle menacer l’humanité et le monde, tels que nous le connaissons aujourd’hui ? (La réponse d’une IA)

« Certains experts pensent que l’intelligence artificielle (IA) finira par dépasser l’intelligence humaine, ce qui constitue une menace pour l’humanité et le monde tel que nous le connaissons. Ils affirment que l’IA pourrait être utilisée pour créer des robots ou des programmes puissants qui pourraient éventuellement renverser les humains ou causer une destruction généralisée. Cependant, d’autres experts estiment que l’IA représente une opportunité pour l’humanité de renforcer son intelligence collective et d’améliorer le monde. »

IA

L’IA va-t-elle mettre un terme au métier de journaliste / rédacteur web ?

(Question plus « terre à terre »)

Mon avis personnel :

Dans notre « métier », rédiger automatiquement (via une IA) des articles d’actualité en quelques minutes, en fonction des dernières tendances Twitter et autres sources d’information disponibles librement, par exemple, devient déjà une réalité (pour peu que l’IA soit « maitrisée » et « alimentée » en infos contextualisées et « à jour »).

Vous pouvez ainsi être sûrs que bon nombre de journalistes et/ou rédacteurs web se trouveront confrontés à un dilemme : battre l’IA en qualité, pertinence et analyse (ou changer de métier / vocation).

L’avis de l’IA :

« Il ne fait aucun doute que l’intelligence artificielle (IA) modifie le monde du travail. De nombreuses professions sont menacées, car l’IA accomplit de plus en plus de tâches qui étaient traditionnellement effectuées par des êtres humains. Cela inclut les emplois dans les médias, comme le journalisme et la rédaction web.

L’IA étant capable de recueillir et d’analyser des données à un rythme beaucoup plus rapide que les humains, ce n’est qu’une question de temps avant que les machines ne soient capables de produire des articles d’actualité et d’éditer du contenu web aussi bien que les humains. Cela pourrait entraîner des pertes d’emplois à grande échelle dans le secteur des médias, car il n’y aurait plus besoin de journalistes ou de rédacteurs web humains.

Si l’avenir peut sembler sombre pour les personnes travaillant dans les médias, il est important de se rappeler que l’IA créera également de nouvelles opportunités et de nouveaux emplois. Par exemple, quelqu’un devra concevoir et superviser les systèmes d’IA qui produisent les articles d’actualité et éditent le contenu web. Ainsi, si l’IA peut mettre fin à certains emplois dans les médias, elle est également susceptible d’en créer de nouveaux. »

IA

Encore une fois, la qualité de la réponse est à mon sens stupéfiante et bluffante, vous ne trouvez pas ?

L’IA va donc, encore une fois, selon moi, agir comme un accélérateur du processus « sélection naturelle » déjà en place depuis l’apparition de la vie sur terre.

Seul(e)s les meilleur(e)s, les plus intelligent(e)s, les plus « sachants », déterminé(e)s, acharné(e)s, perdureront et survivront…

Pour moi, il y a donc de grandes chances que l’IA tire globalement l’Humanité vers le Haut, et non, l’inverse.

Les plus fainéants, les Hommes (avec un grand « H »), avec le moins de capacités d’adaptation et les Hommes les moins intelligents, resteront probablement sur le carreau, certes, mais n’est-ce pas mieux ainsi ?

Pour le bien de « l’Humanité » ?

Je n’ai actuellement personnellement pas de réponse toute faite à cette question, même si j’ai ma petite idée sur le sujet…

Et l’IA, aussi, apparemment :

« Avec le développement de l’intelligence artificielle, les humains ayant les capacités intellectuelles et d’adaptation les plus faibles deviendront de moins en moins pertinents. Ils seront incapables de suivre le rythme du changement et finiront par être éliminés. »

IA

Cette réponse fait quand même (un peu) froid dans le dos…

Les commentaires sont ouverts à vous pour vos avis, réactions et prédictions sur l’IA et notre avenir, d’ici 2040, ou avant…

En conclusion (toujours selon l’IA et pour revenir au sujet inital de cet article, quand même…) :

« Les prédictions annoncées par la CIA dans son rapport « Global Trends 2040 : A More Contested World » ne sont peut-être pas tout à fait exactes et doivent donc être prises avec un grain de sel. Le rapport lui-même indique que le monde sera plus contesté et que les menaces à la stabilité mondiale seront plus nombreuses. Bien que cela puisse être vrai, les détails de ces prédictions pourraient ne pas se concrétiser. »

IA

Pour aller plus loin et approfondir :

PS : pour en savoir plus sur les logiciels de génération automatique de contenus par l’IA, rendez-vous sur notre article dédié : Logiciels de Rédaction Automatique (SEO) : Les Meilleurs

Si cet article sur le rapport de la CIA Global Trends 2040 et l’IA vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux et à vous abonner à notre newsletter digitale pour recevoir nos prochains articles.

Vous pouvez également suivre nos meilleurs articles via notre flux RSS : (il vous suffit de l’insérer dans votre lecteur de flux RSS préféré (ex : Feedly)).

Nous sommes aussi actifs sur Linkedin, Twitter, Facebook et YouTube. On s’y retrouve ?

Pour toute question associée à cet article, n’hésitez pas à utiliser la section « commentaires » pour nous faire part de votre remarque, nous vous répondrons (avec plaisir) dans les meilleurs délais. 



منبع