Le Dwell Time, Qu’est-ce Que C’est ? Pourquoi c’est Important ? Comment l’Optimiser ? 13 Conseils


Saviez-vous qu’en améliorant le Dwell Time de votre site web, vous pouvez obtenir un meilleur classement dans les moteurs de recherche et une meilleure expérience utilisateur ? De même, saviez-vous que le dwell time était un critère très important utilisé par tous les algorithmes des réseaux sociaux pour les aider à définir les publications à mettre en avant davantage sur leurs plateformes ?

Nous savons tous combien le trafic en provenance des résultats de recherche et des réseaux sociaux est important pour un site web et une entreprise. Mais les moteurs de recherche comme Google et les algorithmes des réseaux sociaux prennent en compte une quantité astronomique de facteurs dans leurs systèmes.

Si vous souhaitez améliorer le trafic SEO de votre site Web (et votre portée organique sur les réseaux sociaux), vous devez garder un œil sur certains de ces facteurs de classement pour obtenir de meilleurs résultats.

Bien que le Dwell Time ne soit officiellement pas un facteur de classement pour Google, il s’agit d’un KPI UX indéniable qui peut ainsi, selon nous, avoir un impact non négligeable sur votre classement SEO.

Du côté des réseaux sociaux, le dwell time joue également un rôle énorme dans les algorithmes qui classent et recommandent les publications auprès d’autres utilisateurs.

Bien l’optimiser est donc clé pour optimiser sa visibilité sur différents canaux d’acquisition stratégiques comme le SEO et les médiaux sociaux.

Dans cet article, nous allons découvrir de quoi il s’agit et comment vous pouvez améliorer le Dwell Time de visite de votre site Web (ou de votre publication sur les réseaux sociaux).

Qu’est-ce que le Dwell Time en SEO (et pour une publication de réseaux sociaux) ? Une définition simple

Que l’on parle de dwell time pour une page web ou une publication sur les réseaux sociaux, la signification finale de ce terme est la même : il s’agit du temps total passé à consulter la page web ou la publication partagée sur un réseau social.

Assez similaire au temps d’attention, on pourrait définir le dwell time en ces termes : le temps d’attention total qu’un utilisateur, visiteur ou prospect a accordé à votre publication ou votre page web.

dwell time

C’est bon à savoir : traduit littéralement, « dwell time » signifie « temps d’arrêt » en français. Ce terme signifie donc le temps d’arrêt octroyé à chaque utilisateur à votre contenu, qu’il ait réalisé ou non une action sur ce dernier. Cet indicateur est particulièrement utilisé par les réseaux sociaux pour déterminer la pertinence d’une publication qui n’a obtenu que peu d’interactions et d’engagements (commentaires, likes, partages, clics…).

Pourquoi le dwell time est-il important ?

Le dwell time est un KPi SEO et social media très important à prendre en compte (et à optimiser) pour deux raisons principales :

  1. Un dwell time SEO optimisé peut aider votre page web à être mieux classées dans les résultats de recherche organiques des moteurs de recherche (et ainsi, obtenir davantage de trafic organique gratuitement) ;
  2. Un dwell time social media optimisé peut aider vos publications de réseaux sociaux à être davantage recommandées par les algorithmes des médias sociaux (et ainsi obtenir davantage d’engagements, clics et visibilité via les différents réseaux sociaux).

Comment optimiser le Dwell Time SEO ? 10 techniques

1- Accrochez les lecteurs avec une accroche dès l’introduction

Vous n’avez qu’une seule chance de faire une bonne première impression à partir de la SERP. Une étude sur l’ergonomie du Web a révélé que les 10 premières secondes de la visite d’une page sont cruciales pour déterminer si un visiteur reste ou part.

Les introductions de vos articles de blog attirent-elles les lecteurs ? Pour encourager le temps de visite (dwell time SEO), chaque introduction doit :

  • être intéressante ;
  • être pertinente par rapport à vos mots-clés cibles ;
  • intégrer une accroche.

L’accroche doit être un teaser de ce que les lecteurs peuvent attendre de votre article.

Une bonne introduction sera aussi cruciale pour limiter au maximum le taux de rebond.

2- Diviser l’article en plusieurs sections optimisées pour la lecture rapide

Votre introduction suscite l’intérêt des visiteurs du site et les incite à poursuivre la lecture.

Utilisez les éléments H2 et H3 pour diviser le contenu en sections, afin qu’il soit facile et rapide à lire. Il est également plus simple pour les internautes de revenir en arrière et de se référer à votre contenu plus tard.

Une autre façon de rendre votre contenu plus simple à consommer est de transformer des listes succinctes en un format de type « bullet-point ». Cela rend le contenu plus aisé à lire et aide les utilisateurs à trouver plus rapidement l’essentiel du contenu.

Une autre manière d’intéresser les lecteurs est d’utiliser une quantité importante de captures d’écran, images et d’autres éléments visuels pour illustrer vos propos et les blocs de contenus.

3- Insérer différents types de médias pour augmenter le temps passé sur la page

Les infographies ne sont pas seulement excellentes pour obtenir du trafic des réseaux sociaux et favoriser le linkbaiting, les éléments visuels de ce type peuvent aussi contribuer à maintenir l’intérêt des visiteurs pour votre page.

Il en va de même pour les vidéos et les graphiques qui peuvent également inciter les visiteurs à rester sur le site.

Selon une enquête de Wyzowl, 80 % des spécialistes du marketing ont déclaré que la vidéo augmentait le temps de visite de leur site Web. L’intégration de vidéos dans votre contenu est ainsi une très bonne pratique à utiliser (même s’il ne s’agit pas de votre propre vidéo).

4- Créer un contenu qui correspond à l’intention de recherche de l’internaute pour augmenter le Dwell Time

Si vous cherchez à obtenir la première place pour un mot clé sur Google, vous devez être la page la plus pertinente pour la requête de l’internaute.

En d’autres termes, le contenu de votre page doit refléter l’intention du chercheur, c’est-à-dire la raison de sa recherche.

5- Rédiger de longs contenus pour améliorer le temps d’attention

Dans la plupart des cas, un contenu plus long génère plus de trafic (bien que Google ne communique pas officiellement sur cela). Puisqu’il faut plus de temps pour le lire, un contenu plus étoffé augmente le Dwell Time.

Vous pouvez ainsi encourager les visiteurs à rester attentifs en leur fournissant la ressource de référence pour une requête spécifique en utilisant la technique du Skyscraper (un terme initialement inventé par Brian Dean de Backlinko).

Tout contenu de type « skyscraper » comporte un ou plusieurs des éléments suivants :

  • Utile : Fournit-il des instructions étape par étape lorsque cela est possible ? Fournissez-vous à votre lecteur des informations claires à retenir ?
  • Divertissant : Votre contenu attire-t-il le lecteur par une narration convaincante, une accroche ou des éléments amusants ?
  • Expérience utilisateur : Votre contenu est-il facile à parcourir et à parcourir ? Le contenu s’enchaîne-t-il logiquement ? Le ton et le style du contenu sont-ils accessibles ?

6- Activez les commentaires pour augmenter le dwell time

Lorsque vous travaillez sur un site média ou un blog, ouvrir votre blog aux commentaires, questions et aux discussions dans les commentaires est un très bon moyen d’augmenter le temps passé par les internautes sur vos contenus.

Comme sur LEPTIDIGITAL, où nous essayons de répondre à tous les commentaires.

Les internautes sont souvent curieux de lire les commentaires des autres. Les autres lecteurs se posent probablement les mêmes questions et l’auteur peut apporter des réponses supplémentaires précieuses.

Lorsque les gens lisent ou ajoutent leurs propres commentaires, leur temps de visite augmente, ce qui est donc bénéfique pour votre SEO.

De plus, vous pouvez obtenir des commentaires intéressants de la part des visiteurs de votre site qui pourront même étoffer l’optimisation sémantique de votre page dans son ensemble, alors, pourquoi s’en priver ?

7- Créez des éléments interactifs

Le contenu interactif permet non seulement de garder les utilisateurs plus longtemps sur votre page, mais aussi d’améliorer l’expérience utilisateur.

Les quiz, les sondages, les éléments téléchargeables et les fonctionnalités dynamiques de type « calculatrice » sont autant de fonctionnalités qui peuvent aider les visiteurs à résoudre le problème spécifique qu’ils sont venus chercher sur votre site.

8- Inciter le lecteur à réaliser une action supplémentaire sur votre site

Si quelqu’un souhaite en savoir plus sur un sujet spécifique que vous avez abordé, rendez-le facilement accessible grâce à un lien interne.

Les liens internes permettent non seulement de garder les utilisateurs sur votre site, mais ils constituent également un élément clé de l’optimisation de la page.

Vos liens internes peuvent aussi guider les utilisateurs vers l’étape suivante de votre entonnoir de conversion (inscription à la newsletter par exemple).

9- Augmentez la vitesse de chargement de votre site

Pour faire une bonne première impression et empêcher les internautes de cliquer sur le bouton « retour » de votre site, et ainsi éviter à tout prix le pogosticking, il faut s’assurer que vos pages se chargent rapidement, très rapidement.

Il faut ainsi idéalement avoir tous les indicateurs des Core Web Vitals au vert dans le rapport Google Page Speed Insights.

47 % des internautes attendent qu’une page se charge en deux secondes ou moins.

10- Pensez mobile-first

Plus de la moitié du trafic mondial provient des smartphones et tablettes.

Cela signifie que vous devez offrir une expérience mobile irréprochable sur votre site web.

Votre site doit être ainsi aussi performant et agréable à consulter sur les appareils mobiles qu’il l’est sur les ordinateurs.

Comment optimiser le Dwell Time sur les réseaux sociaux ? 3 conseils

1- Créer des contenus qui captent l’attention, plus de quelques secondes

Quel que soit le réseau social concerné, votre objectif doit être de capter l’attention de l’internaute le plus longtemps possible.

Voici quelques astuces pratiques pour cela :

  • Préférez le partage de Threads aux simples Tweets sur Twitter ;
  • Créez des carrousels sur LinkedIn (et Instagram / Facebook) ;
  • Partagez des vidéos en les intégrant nativement dans chaque réseau social ;
  • Ajoutez des légendes et descriptions longues dans vos publications de réseaux sociaux pour les que les internautes soient tentés de les lire ;

C’est bon à savoir : LinkedIn a désormais intégré la mesure du temps d’attention dans son algorithme qui gère les recommandations dans le flux de publications. Ainsi, si vous voulez maximiser la portée de vos posts sur LinkedIn, vous devez réfléchir à la façon dont vous captez l’attention des internautes et la garder aussi longtemps que possible.

2- Ne négligez pas le copywriting (et les techniques associées)

Les différentes méthodes de copywriting sont très utiles sur les médias sociaux pour captiver l’internaute et l’inciter à passer davantage de temps à consulter un article.

Vous pouvez par exemple vous intéresser aux méthodes PAS, PASTOR ou encore AIDA.

3- Soignez le graphisme de vos posts (et la qualité des informations)

Bien que les utilisateurs des médias sociaux soient adeptes des informations divertissantes et/ou de qualité, ils aiment avant-tout également les belles choses.

Un design de carrousel soigné donnera par exemple ainsi de meilleurs résultats qu’un carrousel prodiguant les mêmes informations, mais avec un design graphique nettement moins soigné.

Pour créer de vos visuels de façon soignée sans pour autant être graphiste, il existe de nombreux outils gratuits plus intuitifs que ceux de la suite Adobe, on peut par exemple citer Canva comme l’un des meilleurs.

Quelques questions fréquentes sur le dwell time

Dwell time en français, on le traduit comment ?

Le dwell time peut se traduire de différente façon en français : temps passé sur une page, temps d’attention accordé à une publication, temps d’attention, temps d’attente, …

Temps passé sur la page vs dwell time SEO, quelles différences ?

Vous avez peut-être déjà entendu parler du temps passé sur la page, qui est le temps pendant lequel un utilisateur reste sur une page jusqu’à ce qu’il aille ailleurs.

Le temps passé sur la page est calculé sur la base de deux clics :

  1. Le premier clic qui permet la visite de l’utilisateur vers votre site web.
  2. L’utilisateur clique ensuite sur une autre page de votre site web.

S’il n’y a pas cet autre clic, le temps passé sur la page n’est pas comptabilisé par les principaux outils de mesure d’audience web.

C’est donc là que le dwell time entre en jeu. Cet indicateur mesure le temps passé sur une page web même s’il n’y a pas eu d’action de clic supplémentaire.

Comment le dwell time est-il calculé ?

  • Le dwell time SEO se calcule ainsi : temps passé en secondes entre le moment où l’utilisateur accède à la page et celui auquel il la quitte.
  • Le dwell time social media se mesure ainsi : temps total (en secondes) passé par l’internaute à consulter une publication (temps total d’affichage d’une publication dans le champ de vision de l’internaute).

Comment trouver le dwell time dans Google Analytics ?

Il existe plusieurs façons de trouver le dwell time dans Google Analytics. Vous pouvez accéder à ces données en vous rendant dans l’onglet « Audience », puis en sélectionnant « Tout afficher » dans le menu déroulant « Rapports ». Ensuite, rendez-vous dans le rapport « Temps passé sur le site ».

Attention toutefois car ce dwell time sera uniquement celui calculé pour les utilisateurs ayant visité une seconde page de votre site web.

Le dwell time est-il important sur Linkedin ?

Le dwell time, ou temps passé sur une page, est un indicateur important pour les professionnels du marketing digital et des médias sociaux, dont Linkedin. En effet, plus un internaute passe de temps à consulter une publication Linkedin, plus il est susceptible d’être intéressé par son contenu et donc de convertir.

L’algorithme de Linkedin en est parfaitement conscient, c’est pourquoi il prend en compte cette donnée pour déterminer s’il doit, ou non, pousser une publication à davantage d’utilisateurs.

Si cet article sur le dwell time SEO et social media vous a plu, n’hésitez pas à le partager et à vous abonner à notre newsletter digitale pour recevoir nos prochains articles.

Vous pouvez également suivre nos meilleurs articles via notre flux RSS : (il vous suffit de l’insérer dans votre lecteur de flux RSS préféré (ex : Feedly)).

Nous sommes aussi actifs sur Linkedin, Twitter, Facebook et YouTube.

Pour toute question associée à cet article, n’hésitez pas à utiliser la section « commentaires » pour nous faire part de votre remarque, nous vous répondrons (avec plaisir) dans les meilleurs délais. 



منبع