Les Annonceurs Invités à Divulguer l’Utilisation de l’IA pour Leurs Campagnes Publicitaires sur les Réseaux Sociaux

Depuis peu, l’IA est fortement utilisée pour le développement de campagnes publicitaires mises en avant sur les réseaux sociaux. Pour autant, l’usage de l’IA comporte des risques concernant les contenus partagés, leur authenticité et leur sécurité, ainsi qu’en ce qui concerne l’usage de ces outils par des entreprises parfois peu renseignées sur leurs dangers. Des risques qui poussent certaines agences à demander la divulgation obligatoire de l’usage de l’IA pour la création de campagnes marketing sur les médias sociaux.

IA

Pourquoi demander la divulgation de l’usage de l’IA dans les campagnes marketing ?

Comme vous aurez pu le comprendre, l’impact de l’IA est important sur le secteur du marketing digital, et de nombreuses entreprises font le choix d’utiliser des outils tels que ChatGPT pour générer des contenus publicitaires de qualité, en peu de temps et avec peu de ressources. Si vous faites partie de ces entreprises, voici quelques points que vous devrez garder en mémoire, pour une utilisation plus sécurisée de la plateforme ChatGPT.

En effet, l’IA est de plus en plus présente dans les contenus marketing, et il devient difficile de différencier les contenus authentiques des contenus générés par l’intelligence artificielle. Certaines marques et agences de relations publiques peuvent utiliser l’IA pour développer de faux contenus d’influenceurs, qui ne proviennent en réalité pas d’une personne et d’un avis authentique, mais de mots clés tapés sur ChatGPT. Une publicité trompeuse pour les consommateurs, ce que dénonce Ogilvy, qui demande aux marques de faire preuve de transparence et d’authenticité, avec le soutien des réseaux sociaux (développement de bannières qui indiquent l’usage de l’IA, par exemple).

(Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.)




منبع

Au-delà de ce type de contenu trompeur pour les consommateurs, l’usage de l’IA peut aussi permettre la création de contenus malveillants, qui semblent pourtant anodins pour la majorité des utilisateurs des réseaux sociaux. Peu de personnes se méfient encore des contenus publicitaires mis en avant sur les réseaux sociaux, et pourtant, ces publicités sont de plus en plus utilisées dans le but de piéger les utilisateurs, en les incitant à cliquer sur des liens les dirigeant vers des sites malveillants.

L’agence de publicité Ogilvy a dernièrement proposé une nouvelle règle concernant l’usage de l’IA pour le développement des campagnes marketing sur les réseaux, rendant obligatoire la divulgation de l’utilisation de l’IA. Connue sous le nom de AI Accountability Act, cette initiative doit permettre de lutter contre l’utilisation en hausse d’influenceurs artificiels, en assurant la transparence des marques, pour la sécurité des consommateurs.

Vous Souhaitez Recevoir Nos Meilleurs Articles ?

Grâce à l’intelligence artificielle, il est aujourd’hui possible de générer des images, des logos et des textes convaincants, et cela en seulement quelques secondes. Ces éléments peuvent être utilisés pour la création de contenus publicitaires qui semblent authentiques, bien qu’en cliquant sur le lien mis en avant, un malware infecte l’appareil des utilisateurs pris au piège. Le plus souvent, ce malware est destiné à voler les informations bancaires de l’utilisateur. Le malvertising est en nette augmentation depuis le développement de l’IA et d’outils tels que ChatGPT, puisqu’ils permettent à chacun de créer des contenus de qualité, même les cybercriminels dotés de peu d’expérience peuvent aujourd’hui créer des contenus convaincants à partir de ces outils.

Comment ne pas se faire avoir par ces publicités générées par l’IA ?

Cet article a été rédigé par un partenaire invité dans le cadre d’un partenariat.

Voici quelques conseils qui vous aideront à ne pas tomber dans le piège de ces campagnes malveillantes :

  • Prenez le temps d’étudier le logo de la marque. Lorsque les logos de marques officielles sont copiés, quelques détails peuvent vous alerter. Ils peuvent paraître pixélisés, étirés ou écrasés, ou avec une couleur d’arrière-plan qui semble différente.
  • Analysez les URLs avant de cliquer sur un lien. Lorsque cela est possible, placez votre souris sur le lien afin de vérifier que l’URL de ce dernier correspond au service ou au produit vendu, et qu’il s’agit bien de l’adresse officielle de la marque.
  • Lisez attentivement le message de la publicité. Les publicités trompeuses peuvent vous inciter à cliquer sur un lien de manière pressante, ce qui devrait vous alerter.
  • Faites preuve de vigilance avec toutes les publicités partagées sur les réseaux. Quelle que soit la publicité, vous devrez prendre l’habitude de faire preuve de vigilance, puisqu’à mesure de ses améliorations, il semble de plus en plus difficile de démasquer l’usage de l’IA.

Nos recommandations pour la protection des entreprises qui utilisent l’IA